Quels sont les différents types de factures ?

Tout entrepreneur doit connaître les différents types de factures proposées en comptabilité. Il peut ainsi proposer un document adapté au contexte d’achat ou de prestation. Quels sont ces différents types de factures ?

Qu’est-ce qu’une facture ?

Commençons par définir le mot avant d’en apprendre plus. Une facture est un document. Bien plus qu’un simple papier comptable, elle porte des mentions qui lui donnent de la valeur sur le plan juridique. C’est la preuve qu’une transaction (achat ou service) a eu lieu entre deux personnes. Cliquez sur Blog Business & Finances, pour toute acquisition de domaine.

Avez-vous vu cela : Comment savoir si l’entreprise est RGE ?

La quantité, la nature, le coût du produit ou du service sont les mentions légales portées par une facture. De plus, il faut y adjoindre le nom de la société, la date de la facture. Par ailleurs, il faut prendre le soin d’y mentionner le numéro SIRET.

En dehors du contexte légal, la facture est importante sur le plan comptable. C’est pour cette raison qu’elle est archivée durant 10 ans. 

A lire aussi : Quelle est la différence entre une Micro-entreprise et une Auto-entreprise ?

Les factures élaborées

Une facture peut varier en fonction du cas : le secteur d’activité ou le produit proposé. Voici comment différencier les factures les unes des autres.

La facturation classique

C’est une facture rencontrée dans tout type d’activité. Elle s’établit ordinairement après la vente d’un bien. Elle est utilisée aussi pour facturer un service. La quantité, le prix, la nature de la vente sont les informations qu’elle porte.

Les pro forma

C’est un document qui informe le client sur le coût de la transaction pour laquelle il a opté. Ce type de facture n’a aucune importance sur le plan légal. Toutefois, elle garantit une certaine sécurité en cas de contrôle. Il est suggéré de l’adjoindre sur les colis qui sont soumis à une importation ou à une exportation. Dans l’ensemble, c’est un document à valeur informatif.

La facture de clôture

C’est une facture qui met fin à une période de consommation. Il est préférable de rédiger ce document dans une période de 6 semaines après la rupture du contrat. Dans un contexte de solde, 30 jours sont requis.

La facture rectificative

Elle permet de rattraper une erreur faite sur une autre facture préalablement établie. Il est conseillé de la rédiger en cas de remboursement ou après une prestation non payée. La mention indiquant que cette dernière annule une autre ne doit pas être omise.

Autres factures

Dans un contexte entrepreneurial, les factures utilisées sont les suivants. Une facture de situation, beaucoup plus adaptée au secteur du BTP et de l’artisanat. Une facture d’acompte qui permet de payer un bien ou un service avant de recevoir le produit fini.

En résumé

Il convient de noter qu’il existe différents types de facture. A chaque type de facture, un contexte d’usage bien déterminé. 

Related Posts